Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par LDH49

Rappelons-nous : l’Assemblée nationale a adopté définitivement, jeudi 15 février, une proposition de loi, souhaitée par le gouvernement, pour faciliter le placement en rétention des demandeurs « dublinés », en dépit de vives réticences au sein même de la majorité dont deux députés du Maine et Loire.

Stella Dupont ne l’a pas votée et Matthieu Orphelin précisait : « Je tenais, de manière un peu solennelle, à préciser que nous serons beaucoup à nous montrer particulièrement vigilants durant les débats sur la loi relative à l’asile et à l’immigration »estimant qu’il serait possible de revenir sur certaines dispositions lors du débat parlementaire sur cette loi.

Nous en avions parlé dans notre article « La honte : l’État a décidé d’enfermer ceux qui l’appellent à l’aide »

Nous avions un maigre espoir : Le 23 février, 76 sénatrices et sénateurs socialistes ont saisi le Conseil Constitutionnel. Espoir perdu, celui-ci a validé la loi dans sa Décision n° 2018-762 DC du 15 mars 2018 - Loi permettant une bonne application du régime d'asile européen

Voici donc le texte de loi devenu opérationnel

Les textes se suivent et se ressemblent : toujours avec pour objectif de limiter l’immigation. Beaucoup de demandeurs d’asile ont suivre des parcours difficiles pour arriver jusque sur le territoire français. A leur arrivée on enfonce le clou en rajoutant des difficultés à celles qu’ils ont connues : maintenant on enferme ceux qui appellent la France à l’aide

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :