Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par LDH49

Le Collectif Droits des Enfants dans les salons de la Préfecture

Combats pour l'enfant

Le Préfet reçoit les doléances de jeunes du Maine et Loire

Le 20 novembre 1989 était adoptée la Convention Internationale des Droits de l'enfant, Convention entrée en vigueur en France le 2 septembre 1990.

Depuis 1995, cette journée est commémorée en France.

Mercredi 20 novembre, à Angers, dans les salons de la Préfecture se tenaient les premiers « Etats Généreux de l'enfance »initiés par le Collectif 49 des droits des enfants. Près de 50 enfants venus de Murs Erigné (centre Jean Bouesse), Saint Lambert la Potherie (Conseil Municipal des Jeunes), Noyant la Gravoyère (école publique) et Trélazé (association Vivre ensemble) ont pu présenter leurs doléances . En effet, sous l'impulsion du Collectif, ces structures ont pu faire réfléchir les jeunes aux droits des enfants tels qu'ils sont reconnus dans la CIDE et à partir de là, les jeunes ont élaboré leurs revendications pour les présenter solennellement au Préfet le jour anniversaire de l'adoption de cette Convention. En présence du Préfet, du Défenseur des Droits du Maine et Loire, Jacques Gérôme, de Mme Sylvia Camara Tombini, maire-adjointe à Angers, du maire-adjoint de Saint Lambert La Potherie, de M.Patrick Chlasta représentant du Collectif et des militants associatifs qui les accompagnaient (Mouvement de la Paix, Aide et Action, Ligue des Droits de l'Homme, la déléguée de la FSU se joignant au groupe l'après-midi), les jeunes ont exprimé leurs doléances.

Ils se sont montrés sensibles aux atteintes des droits en France et à l'international.

Leurs revendications portent sur de nombreux domaines : du numérique qui devrait être sécurisé pour les enfants au droit à l'éducation pour tous et notamment pour les filles. Ils se sont exprimés contre la maltraitance et la pauvreté qui conduit des enfants à la rue et ont exprimé leurs revendications d'une libre expression pour les enfants et des droits égaux.

La préfecture avait préparé un accueil sympathique avec une collation qui a été très appréciée des enfants.

Ces Etats Généreux se poursuivaient, l'après-midi autour de la Maison de Quartier de Verneau avec pique-nique, atelier créatif, lecture au Théâtre en Bois, exposition et film à la Bibliothèque de quartier.

Le Collectif Droits des Enfants dans les salons de la Préfecture
Le Collectif Droits des Enfants dans les salons de la Préfecture
Le Collectif Droits des Enfants dans les salons de la Préfecture
Le Collectif Droits des Enfants dans les salons de la Préfecture
Le Collectif Droits des Enfants dans les salons de la Préfecture
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :