Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par LDH49

C’est à 6h ce matin du 21 janvier que de nombreux gendarmes et policiers ont encerclé la « Grande ourse » pour expulser les occupants du lieu.

Situé sur la rive droite de la Maine à Angers face au château le squat de la « Grande Ourse » se définit ainsi sur sa page Facebook : Squat multiple / Freepicerie / Logement / Conférences & Débats / Ateliers / Cantines / Organisation de luttes / La Grande S'Ourse - Café Associatif / RAARE - Agriculture Autogérée / GAAS - Garage Solidaire / Auto-Ecole Autogérée

Un témoin raconte sur les réseaux sociaux : « Les forces de l'ordre font résonner des coups de pied de biche et les bruits de la disqueuse pour enfoncer la porte, et réveillent tout le quartier. Je ne vous mens pas, mais lorsque j’ai ouvert les volets roulants, j’ai vu une file de fourgons de gendarmerie avec des mecs casqués et armés. Je peux vous dire que ça fait tout drôle à 6 h du mat’. Les autorités ont viré tous les occupants, étudiants, sans-abris, précaires, exilés, et les ont forcé à passer des tests Covid-19 avant de les laisser à la rue. Ce bâtiment, au cœur de la ville, était un lieu d'accueil et d'activités alternatives incontournable à Angers, depuis plus d'un an. Les mobilisations pour soutenir cet espace avaient été fortement contraintes par la répression. »

En pleine pandémie et un jour de tempête au cœur de l’hiver M le Préfet met à la rue les occupants et détruit un lieu de vie et de partage. Le mobilier et les dons de nourriture sont jetés à la benne ! Les mots nous manquent devant l’inqualifiable

La presse locale du 22 janvier :

Article de Ouest-France
Article du Courrier de l'Ouest

 

Photos prises par des témoinsPhotos prises par des témoins

Photos prises par des témoins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :