Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par LDH49

La journaliste de Mediapart Pascale Pascariello, qui avait permis de démontrer les mensonges du président de la République dans une affaire de violences policières, a été entendue comme suspecte, mardi 26 mai, par l’IGPN. C’est la quatrième fois en moins de 18 mois que la justice essaye de s’en prendre aux sources de Mediapart à la suite d’enquêtes embarrassantes pour l’exécutif.

La Société des journalistes de Médiapart revient sur les entraves à la liberté d’informer dans l’affaire LEGAY,

« En France, en 2020, un policier a été suspendu de ses fonctions par le ministère de l’intérieur parce que suspecté d’être une source de Mediapart — évidemment nous n’en dirons rien — dans l’affaire Geneviève Legay. Il s’agit d’une atteinte pure et simple à la liberté d’informer…

L’enquête de police et judiciaire dont Mediapart est la cible dans l’affaire Legay s’inscrit dans une série d’entraves au travail de la presse particulièrement inquiétante… »

Lire l’ensemble de l’article sur le blog de SDJ en ligne

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :