Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Estelle Maussion et Laurent de Boissieu, dans La Croix du 11/07/19

Six mois de prison ferme ont été requis jeudi 11 juillet devant le tribunal correctionnel de Gap contre trois membres de l’association d’extrême droite pour leur action spectaculaire menée il y a un an contre l’arrivée de migrants en provenance de l’Italie.

Qu’est-ce qui est reproché à Génération identitaire ?

Après avoir déployé une centaine de militants en doudoune bleue, deux hélicoptères, un avion et des véhicules 4x4 au col de l’Échelle (Hautes-Alpes) en avril 2018, l’association Génération identitaire avait mené des « tournées de surveillance » pour appréhender des migrants tentant de passer illégalement la frontière franco-italienne. Pour le parquet de Gap, en agissant ainsi, elle a tenté de se faire passer pour les gendarmes, créant « dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ». C’est pour ce chef que l’association et trois de ses militants, dont son président Clément Gandelin et son porte-parole Romain Espino, sont poursuivis. Le parquet a requis six mois de prison ferme pour les trois membres interpellés ainsi qu’une amende de 75 000 € contre l’association elle-même.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :