Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par LDH49

La préfecture s'exprime ce jour dans le Courrier de l'Ouest

S’il est vrai que ces familles n’ont pas dormi dehors, c’est dû à l’hospitalité des ‘jokers’, familles bénévoles, qui répondent aux appels des ‘veilleurs’ de l’abri de nuit du 115. Voir notre article d’hier « En Maine et Loire, c’est chaque jour qu’il faut se battre pour éviter la rue à des enfants et leur famille »

La réponse de la préfecture est exacte pour lundi. L'hébergement n'a été possible qu'à 22h30 après avoir attendu 3h sous la pluie dehors grâce à la mobilisation des réseaux sociaux, mais ne l’était plus mardi et mercredi. Mardi les veilleurs ont pourtant appelé le 115, demandé à être mis en rapport avec le cadre d’astreinte. Cela n’a pas été possible. Le département a été contactée ensuite par la conseillère départementale Mme Sophie FOUCHER-MAILLARD vers 21h15. Celle-ci n’ayant pas de réponse à 21h45, une des veilleuses de Rouchy a emmené chez elle une femme et ses trois enfants de 7 à 10 ans scolarisés qui dormaient dans sa voiture. On comprendra qu’à cette heure là, il faut pallier à l’absence de prise en charge par la préfecture. L’autre famille a été emmenée à la même heure chez un ‘joker’ appelé par les veilleurs. Cela s'est reproduit hier mercredi soir pour les deux mêmes familles.

C’est cela la réalité des faits

Cliquer pour lire l'article

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :