Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par FIDH, Fédération internationale des droits humains

La Fédération Internationale pour les Droits Humains (FIDH) salue l’attribution par le Parlement européen du prix Sakharov des droits de l’homme à « l’opposition démocratique » au président Alexandre Loukachenko en Biélorussie, emmenée par sa figure de proue Svetlana Tikhanovskaïa réfugiée en Lituanie.

La FIDH exprime sa grande solidarité et son soutien à ces femmes et ces hommes courageux, représentés par le Conseil de Coordination : Sviatlana Tsikhanouskaya, Svetlana Alexievich, Maryia Kalesnikava, Volha Kavalkova, Veranika Tsapkala et par les figures de la société civile que sont Siarhei Tsikhanouski, Ales Bialiatski, Siarhei Dyleuski, Stsiapan Putsila et Mikola Statkevich.

« Ceci est une immense victoire pour les défenseurs des droits humains biélorusses, ainsi que pour les femmes et les hommes qui, au péril de leur vie, ont bravé les risques de détention arbitraire, de disparition, de torture et d’assassinats, pour réclamer l’instauration de l’état de droit et des libertés dans leur pays ».

Alice Mogwe, présidente de la FIDH.

 

Le 1er octobre dernier, l’UE condamnait la violence inacceptable dont font usage les autorités biélorusses sur les manifestants pacifiques et prenait dès le lendemain des sanctions à l’encontre de 40 personnes identifiées comme responsables d’actes de répression et d’intimidation.

Depuis le début du soulèvement, la FIDH accompagne son organisation membre au Belarus, Viasna qui documente la situation afin de mobiliser la communauté internationale que ce soit l’Union européenne à Bruxelles, le Conseil de l’Europe à Strasbourg, l’OSCE à Varsovie ou les Nations unies au Conseil des droits de l’Homme à Genève ou au Conseil de sécurité à New York.

Aujourd’hui, c’est la plus haute distinction européenne en matière de droits humains qui récompense la société civile biélorusse pour sa mobilisation pacifique. Et qui honore la mémoire des victimes de la répression tuées, emprisonnées ou contraintes à l’exil.

La séance plénière du Parlement européen du 16 décembre prochain sera consacrée à la remise de ce prix Sakharov 2020.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :