Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par LDH, dans un collectif

Le mardi 1er septembre 2020 à 18h30
devant l’Ambassade d’Egypte à Paris

56 Avenue d’Iéna – 75016 Paris (métro : Boissière-ligne 6 ou Iéna-ligne 9)

  • Pour dénoncer le jugement par contumace prononcé par le tribunal du Caire le mardi 25 août 2020 au nom de Bahey eldin Hassan, directeur du Centre d’études des droits de l’Homme du Caire, qui le condamne d’une peine de 15 ans de prison ferme, pour insulte à la justice et publication de fausses nouvelles.
  • Pour condamner le ciblage continu de tous les militants des droits de l’Homme, journalistes et opposants dans les prisons du régime, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Egypte, par l’imposition de lourdes peines judiciaires, les menaçant et leurs familles de torture, de vengeance.
  • Pour dénoncer le silence de la France et de l’Union européenne vis-à-vis des violations des droits humains les plus élémentaires pratiquées par le régime dictatorial du Général Sissi.
  • Pour demander à toutes les organisations des pays arabes et internationales de défense des droits de l’Homme et à toutes les puissances démocratiques du monde d’aider les activistes égyptiens à faire face au régime militaire qui a vidé la révolution égyptienne de tous ses sens et ses objectifs et a ciblé ses activistes par l’emprisonnement, l’exil et la vengeance.

Rappelant que la Cour pénale du Caire a déjà prononcé, à la fin de l’année dernière, une peine de trois ans de prison et une amende de 20 mille livres condamnant Bahey eldin Hassan pour critique de la performance du procureur général.

En revanche, le classement définitif de l’affaire déposée par Bahey eldin Hassan contre un homme des médias qui a exigé l’application de la peine de mort à la manière russe contre Hassan en direct sur une télévision égyptienne. 

Premiers signataires :

Association arts et culture des deux rives (ACDR); Agir pour le changement démocratique en Algérie (ACDA) ; Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (Acort) ; Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM) ; Association des Marocains en France (AMF) ; Association des Tunisiens en France (ATF) ; Cédétim ; Comité pour le respect des liberté et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT) ; Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie – Belgique ; Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives (FTCR) ; Ligue des droits de l’Homme (LDH) ; Union des Tunisiens pour une action citoyenne (Utac).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :