Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par LDH49

L'agriculteur militant Cédric Herrou a été relaxé de "toutes les poursuites" à son encontre, ce mercredi 13 mai, par la Cour d'appel de Lyon. Il était notamment poursuivi pour avoir favorisé "l'entrée illégale" de migrants en France.

La cour d’appel le fait bénéficier du « principe de fraternité » qui est acté comme principe constitutionnel grâce à lui depuis l’été 2018.

Mais cela n’avait pas suffit au parquet qui le traite de « hors la loi qui a fait le choix de la délinquance » et requérait contre lui 8 à 10 mois de prison avec sursis. Il fallait trouver des subtilités. Cet éleveur de poules a toujours revendiqué ses actes et n’en tirait aucune contrepartie personnelle, pourtant le magistrat en a trouvé une qu’il a désignée sous l’appellation « contrepartie militante »

Cédric a rappelé : « Ce n’est pas de l’aide au séjour irrégulier que je fais, mais le contraire, une aide à la régularisation…Je ne suis pas d’extrême gauche. La justice ne comprend pas qu’on peut aider pour rien, juste parce que ce n’est pas moral de laisser les gens en galère…. Je suis paysan, j’ai bac moins quatre. Si des gens ont besoin de mon aide, je la donne. Je ne demande pas leurs papiers, c’est le travail de la police. »

"Je suis relaxé ! La solidarité n'est pas un délit et ne le sera jamais !"

Voir les articles publiés dans divers médias :

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :