Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par LDH49

En Inde, c’est une flambée de la violence sous le régime de Modi dans un contexte de montée du nationalisme hindou. Sur France Culture comme sur Arte des journalistes utilisent même le mot ‘pogrom’ qui nous renvoie aux heures sombres de l’Europe, dont s’amusent des carnavaliers espagnols

L’article du 28 février de Maxime Tellier sur France-Culture

C’est la pire flambée de violences intercommunautaires à New Delhi depuis les massacres de Sikhs en 1984 en représailles à l’assassinat d’Indira Gandhi. Au moins 33 personnes sont mortes et plus de 200 ont été blessées dans les faubourgs de la capitale indienne. Les violences ont éclaté dimanche soir lorsque des groupes hindous s’en sont pris à des manifestants musulmans. Ces derniers se rassemblent régulièrement depuis décembre pour dénoncer une loi sur la citoyenneté jugée discriminatoire pour les musulmans. 

Des violences inédites 

Les témoins et les victimes font le récit de scènes ultra-violentes, certains médias utilisant même le terme de “pogroms” contre les musulmans. Pendant trois jours, des émeutiers armés de pierres, de sabres et parfois de pistolets ont semé le chaos et la mort dans les faubourgs populaires du nord-est de la capitale. De nombreuses photos et vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent des images d’hommes casqués frappant des personnes à terre, ensanglantées. D’après l’Agence France Presse, qui a pu consulter une liste des personnes décédées dans le principal hôpital, les victimes semblaient à peu près autant hindoues que musulmanes, à en juger d’après leur nom. Beaucoup des morts et des blessés ont été victimes de plaies par balles.

La vidéo de la revue de presse de Claude Askolovitch sur Arte la 28 Février

L'Europe face aux grimaces de l'antisémitisme

Pour les abonnés, à lire également l’article de Jean-Pierre Daum

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :