Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Section LDH de Nantes, communiqué

Dans la nuit du 5 au 6 juillet, dans un bar du quartier Bouffay à Nantes, une quinzaine d'individus, certains armés de matraques ont agressé des personnes avec notamment des bombes lacrymogènes en demandant "Où sont les antifas ? " (antifascistes) ; un homme a été sérieusement blessé au front. Certains d'entre eux ont été arrêtés par la police et sont poursuivis en justice. Plusieurs de ces personnes sont liées aux extrêmes droites.

Depuis quatre ans, à Nantes et en Loire-Atlantique, on peut citer une longue liste d'agressions commises par des personnes proches des extrêmes droites : attaques physiques de personnes comme celle survenue au soir de la dernière élection présidentielle à l'arrêt de tram Du Chaffault, atteintes à des manifestations de solidarité avec les personnes migrantes, des marches des Fiertés, attaques de locaux dans lesquels résident des personnes migrantes, dégradations des serrures de locaux d'association de solidarité avec les personnes migrantes, inscriptions haineuses sur un terrain de gens du voyage...

Les idées des extrêmes droites sont fondées sur le rejet de l'autre : rejet de celle ou celui qui ne pense pas pareil, qui ne vit pas pareil, rejet de l'étranger, ... Le rejet de l'autre mène aux discours de haine. Les discours de haine mènent aux actes violents à l'encontre des personnes.

La Ligue des droits de l'Homme espère que tous les agresseurs seront retrouvés pour être poursuivis en justice.

Face aux idées et aux actes des extrêmes droites, la Ligue des droits de l'Homme appelle à opposer l'effectivité des droits, l'égalité d'accès aux droits pour tous les résidentes et résidents de notre pays et les valeurs de la solidarité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :